Détecteur de CO Alarme Visuelle et SONORE Lecture Directe de la Mesure

Détecteur de CO Alarme Visuelle et SONORE Lecture Directe de la Mesure

Nouveau

Détecteur de CO avec alarme Visuelle et SONORE lecteur de la mesure LCD. Plus performant qu'une simple pastille qui se périme d'une année sur l'Autre.

Plus de détails

28,00 €

TTC

Détecteur de CO avec alarme Visuelle et SONORE lecteur de la mesure LCD

 

Détecteur de CO

Détecteur transportable à alarme sonore, léger et peu encombrant. Détecte à partir de 100 ppm de monoxyde de carbone dans un habitacle. Un détecteur à la forme d'un disque autonome. L'Alarme lorsqu'elle se déclenche ne peut pas être ignorée et impose une réaction immédiate;

La sécurite dans le cockpit !

Plus performant que la pastille de détection qu'il faut renouveler tous les ans et qui se périe. De plus  la pastille est passive ce n'est que quand les symptômes sont reconnus qu'on la regarde pour une confirmation, il peut être parfois trop tard les sens sont altérés. avec la détection sonore lorsque la sirène se déclenche de suite on sait que c'est le Monoxyde et on agit en conséquence.

Il fonctionne avec une pile ou une  batterie de 9v type carré et lorsque celle -ci fourni une tension insuffisante le détecteur vous l'indique avec des petites sonnerie brèves.

Vous avez aussi la possibilité de tester le détecteur et de vérifier son état de fonctionnement, il vous suffit avant un vol d'appuyer sur le bouton de test, l'alarme visuelle et sonore de déclenche de manière brève.

 


Qu'est-ce que le Monoxyde de Carbone ?

Le monoxyde de carbone tue parce qu'il empêche le corps de s'approvisionner en oxygène. La mort peut se produire sans que la victime ne s'aperçoive d'aucun symptôme. Cependant, certaines personnes peuvent ressentir un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Fatigue
  • Étourdissements
  • Maux de tête
  • Nausée
  • Respiration irrégulière
  • Une coloration rouge de la peau (souvent pris par erreur pour un teint rosé chaud dû à la chaleur du feu. En avion au soleil ou la chaleur sous la verrière.))

Pour préciser en fonction des doses :

Les premiers symptômes de l’intoxication sont en apparence
assez proches de ceux du mal de mer :
• 200 ppm* : maux de tête, fatigue, vertiges, nausée en
2 à 3 heures.
• 800 ppm* : vertiges, nausée et convulsions en 45 minutes, puis
syncope en 2 heures ; mort en 2 à 3 heures.
• 1600 ppm* : maux de tête, vertiges et nausée en 20 minutes ;
mort en 1 heure.
• 6400 ppm* : maux de tête, vertiges et nausée en 2 à 3 minutes ;
mort en 10 à 15 minutes.
• 12800 ppm* : mort en 1 à 3 minutes.
* concentration dans l’air : particules par million.

  • Le monoxyde de carbone est toxique une fois inhalé parce qu'il se combine avec de l'hémoglobine, la substance transporte l'oxygène dans les globules rouges. L'hémoglobine ne peut alors pas prendre l'oxygène de l'air. Le manque d'oxygène tue les cellules et les tissus.

    Le CO est un asphyxiant chimique.

    L'anoxie due au défaut de transport de l'oxygène aux tissus est le principal mécanisme d'action. L'affinité du CO pour l'hémoglobine est 245 fois plus grande que celle de l'oxygène. Le CO absorbé se lie donc à l'hémoglobine et forme la carboxyhémoglobine (HbCO) Son action toxique résulterait également de :

    La réduction de la libération de l'oxygène fixée sur l'hémoglobine diminuant davantage la quantité d'O2 disponible au niveau des tissus.
    La liaison du CO avec la myoglobine des cellules musculaires myocardiques et squelettiques.
    La liaison du CO avec les cytochromes provoquant une inhibition du cycle respiratoire cellulaire.


    Le Monoxyde de carbone est produit, entre autres, par la combustion incomplète suite à un manque d'oxygène. En avion généralement par une fuite ou crique ou défectuosité du système d'échappement.
    Il risque par conséquent de provoquer des accidents dans l'environnement domestique si les systèmes de chauffage sont mal entretenus : il s'agit par exemple d'un chauffe-eau défectueux, mal entretenu, d'une cheminée non ramonée...
    L'intoxication peut être subite (aiguë) ou répétée dans le temps (chronique). C'est un gaz insidieux car inodore.
  •  
  • Le monoxyde de carbone est d’autant plus dangereux que vous ne le voyez pas et ne le sentez pas.


    LES BONS RÉFLEXES EN CAS D'INTOXICATION :
  •  
  • Fermer le chauffage cabine.
  • Ouvrir les fenêtres s'il y en a et les prises d'aire directes et aérer avec de l'air frais. (attention à la ventilation cabine si non captage de l'air directement de l'extérieur)
  • Quitter les lieux au plus vite, donc en avion se poser au plus vite. (y compris en campagne, mieux vaut s'expliquer avec l'administration que de mourir)
  • Appeler les secours : Contact tour ou contrôle sinon message sur 121.5 en indiquant indicatif position, problème et intentions.(au sol le 18 pour les sapeurs pompiers et 15 pour le Samu)
  • Ne pas réintégrer l'habitacle (ou votre logement) sans avoir trouvé la cause et fait appel à un professionnel qualifié.


CARACTERISTIQUES TECHNIQUES :

 

Dispositif extrêmement fiable et facile à installer, le détecteur est doté d’un capteur ultra-sensible pour prévenir les accidents liés au monoxyde de carbone.
Alimentation par pile 9v : ne nécessite aucun branchement et garantit une détection en toute autonomie. Ne requiert aucune opération de maintenance. Suivant le type et la qualité de la pile durée d'utilisation de 1 an à 7 ans.
Le détecteur doit être installé dans le cockit au plus prés de la cloison anti-feu c'est un gaz lourd, il vaut mieux l'avoir placé en bas.

Vous pouvez le fixer soit par vis soit par patch Velcro Boucles Crochets qui vous trouverez sur le site aerodiscount dans la rubrique accessoires de tablettes

 

En utilisation domestique il faut le placer dans la même pièce que l’appareil susceptible de produire du CO2, simplement posé ou fixé à l’aide d’une vis.
• Gaz détecté : CO / monoxyde de carbone.
• Principe de détection : cellule électro-chimique haute sensibilité.
• Type d’alarme : alarme sonore et visuelle (flash rouge). Lecture directe du taux de ppm/m3
• Niveaux d’alarme :

  • 50 ppm* entre 60 et 90 minutes.
  • 100 ppm* entre 10 et 40 minutes.
  • 300 ppm* : dans un délai de 3 minutes (conforme à la norme EN50291: 2001).

• Volume de l’alarme : > 85 dB à 3 mètres.
• Conformité : EN50291: 2001 et Kitemark estampillé CE.
• Température de fonctionnement : -10° C à +40° C.
• Taux d’humidité accepté : 30 à 90 %.
• Mise en route : immédiate, sans pré-chauffage dés mise sous tension
• Pile : 9 Vsuivant marque et modèle de 1 à 7 ans en conditions normales d’utilisation.
• Signal de fin de vie de la pile par légers Bips successifs.
• Dimensions : Diametre 76 x 34 mm.
• Poids : environ 140 g.
      * concentration dans l’air : particules par million.