Nouveau Lampe de Signalisation feu rouge fixe ou cloignotant à Energie Solaire

Lampe de Signalisation feu rouge fixe ou cloignotant à Energie Solaire

Nouveau

Lampe  de Signalisation feu rouge fixe ou clignotant rechargeable par Energie Solaire. elle se fixent en bout de quille de signalisation pour délimiter la zone d'exclusion totale lors de mission drone.

Plus de détails

8,80 €

TTC

LAMPE DE SIGNALISATION A ENERGIE SOLAIRE A FEU ROUGE FIXE OU CLIGNOTANT

 

 

Lampe  de Signalisation feu rouge fixe ou clignotant rechargeable par Energie Solaire

 

Associées avec les cônes rouges ( CONES ROUGES DE DELIMITATION DE ZONE D'EXCLUSION SECURITE DRONE ) et fixées en bout de cône ces lampes permettent d'augmenter la visibilité d'une zone de décollage - atterrissage et d’exclusion totale lors de mission drone. Les lampes solaires clignotent ou peuvent être mises en lumière rouge continue, la zone est parfaitement définie et visible même si leur intensité de jour peut paraître faible.

La fixation des lampes s’effectue par serrage d’un collier sur le haut du cône avec un seul ajusteur de diamètre fourni.

Pas besoin de se soucier de savoir si on a les piles ou batteries ou de vérifier leur charge. les capteurs solaires les rechargent afin de les garder opérationnelles.  De plus elles sont étanches.

 

CARACTERISTIQUES

  • Lampe solaire noire / rouge de signalisation, initialement utilisé pour vélo,
  • Dimensions 7 x 5,5 x 5,5 cm,
  • Polyester,
  • Bouton on/off.
  • 2 LED, lumière rouge, 2 modes d'éclairage, continu et clignotant
  • Etanche.
  • Se fixe sur le haut de la quille de balisage.
  • Fixations par vis de serrage incluses avec caoutchouc d’ajustement de diamètre,
  •  

 

 

 


 

 


Dimensions :
- Diamètre : 13 cm.
- Hauteur: 24 cm.

- Matière : polypropylène, pvc.

- Pièces par emballage : 4

- Livrés sans lampe éclairage clignotante rouge

.

Zone d’exclusion des tiers

L'alinéa 3.7.1 b) de la réglementation française «Protection des tiers au sol» (section 2, du chapitre 3, de l’annexe III de l’arrêté du 17 décembre 2015 relatif à l’utilisation de l’espace aérien par les aéronefs qui circulent sans personne à bord (UAV, drones)), impose à un exploitant professionnel de délimiter une zone de sécurité. Celle-ci doit être matérialisée au sol, elle est appelée zone d’exclusion des tiers. En fonction de la masse au décollage de l’aéronef, de sa hauteur de vol et de sa vitesse au sol, le rayon et la surface de celle-ci varie. Le rayon ne peut être inférieur à 10 mètres soit 20 mètres de diamètre minimum. La réglementation précise aussi que seules les personnes précisées ci-dessous ne peuvent être autorisées à l’intérieur de la zone minimale d’exclusion en dehors du scénario 2 (S2) spécifique:

  • 1) les personnes impliquées dans le pilotage de l’aéronef ou de l’opération elle même ayant un rôle (par exemple un cadreur vidéo, ou un opérateur géomètre lors d'un levé photogrammétrique...);
  • 2) les personnes isolées par un dispositif de sécurité ou une structure leur assurant une protection suffisante;
  • 3) les personnes directement en lien avec l’activité particulière ayant signé une attestation stipulant qu’elles ont été informées sur les mesures d’urgence définies par l’exploitant en cas d’incident en vol de l’aéronef. (un acteur par exemple ou des mariés...)

Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page “Drones et réglementation aérienne en France“.